Des pianos et orgues à anches aux motos premium - Partie II

Des pianos et orgues à anches aux motos premium - Partie II
2020, mai 24

Histoire de la marque Yamaha et des motos Yamaha 

 

 

Des pianos et orgues à anches aux motos premium - Partie II


En 1955, Yamaha Motor Co. Ltd est relativement en retard sur un marché où pas moins de 150 fabricants de motos se font concurrence. De nouvelles entreprises se lançaient et d'autres disparaissaient à un rythme incroyable, laissant peu de place se démarquer. Le groupe Yamaha a su se différencier en proposant des produits innovants, mondialement reconnus. C'est cet esprit de défi et d’innovation au cours des premières années qui a transformé l'entreprise en un groupe international, confirmant ainsi sa position de leaders sur différents marchés.

 

Tout a commencé lorsque le président de Nippon Gakki (aujourd'hui Yamaha Corporation), Genichi Kawakami, a mis à profit certains équipements de fabrication utilisés dans la production d'hélices métalliques pour le développement de la première moto Yamaha. Il s’agissait de la YA-1, une moto urbaine monocylindre de 125 cm³, deux temps, surnommée ''Aka-tombo'', qui signifie libellule rouge. A une époque où le noir était pratiquement la seule couleur utilisée pour les motos, la YA-1 fut la première moto bicolore avec son jeu de couleurs bicolore marron et ivoire.

La YA-1 a été mise en vente en février 1955, et la nouvelle division moto a été séparée de Nippon Gakki la même année pour fonder la nouvelle société Yamaha Motor Co. Ltd.

 

La YA-1 a immédiatement démontrée ses hautes performances en remportant la troisième course d’ascension du Mont Fuji en juillet 1955, puis en remportant les premières places dans la catégorie ultra légère de la première course Asama Highlands des championnats d’endurance japonais. Malgré son prix élevé, en raison d’un niveau très élevé d'ingénierie de précision et de qualité, plus de 11 000 unités ont été produites avant l’arrêt du modèle YA-1 en 1957.

 

Bien que Yamaha Motor Co. Ltd ait commencé en retard dans le secteur de la moto. Ses succès illimités en courses et son introduction en 1956 de la YC-1 (une version de luxe de la YA-1), l’entreprise a su prouver la qualité de ses produits, renforçant ainsi son image de marque.

 

En 1957, Yamaha lance la YD-1, le premier moteur à deux cylindres de 250 cm³. Une moto totalement originale, sortant l'industrie japonaise du secteur de la copie et la faisant pénétrer dans le monde de l'innovation. Aux débuts de la YD-1, la tendance des modèles japonais 250 cm³ tendait vers un plus grand poids et vers une plus grande visibilité. Mais, avec l'apparition de la YD-1 compacte et ses performances sportives, cette tendance a dû être inversée.

 

En 1958, Yamaha présente la YD-2, une moto de ville à deux cylindres de 250 cm³, deux temps, qui met plus l'accent sur une utilisation utilitaire. La présence de la YD-2 à l'autre bout du spectre permet à Yamaha de lancer un modèle plus strictement sportif, la nouvelle YDS-1, un pedigree qui est aujourd'hui au cœur de l'esprit Yamaha.

 

Dans un marché japonais dominé à l'époque par les modèles utilitaires, la YDS-1, lancée en 1959, apporte une nouvelle image de la performance sportive. La conception dynamique de la YDS-1 a captivé l'imagination des coureurs sportifs, qui l'ont rapidement surnommée « le premier modèle sportif du Japon ». Avec le recul, il est clair que l'effet de la YD-1 et de la YDS-1 a été très important, plaçant l'industrie japonaise de la moto sur une voie qui définira son avenir.

           

Retour à la liste